Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ibrahimovic fait toujours gagner Paris

Délocalisé en Chine, le Trophée des champions est revenu au Paris SG, vainqueur facile et logique de Guingamp (2-0) grâce à un doublé d’Ibrahimovic.

Paris SG-Guingamp 2-0
Paris SG : Ibrahimovic (9e, 20e sp)

Après près d’un mois de préparation, le Paris SG a réussi sa première sortie en match officiel en remportant le Trophée des champions en Chine aux dépens de Guingamp (2-0). Bien qu’encore privé de certains de ses internationaux, le club de la capitale a su se montrer compétitif notamment au cours d’une première demi-heure qui l’a vu acculer la formation bretonne. Les hommes de Laurent Blanc, arrivés en Chine il y a une semaine, ont notamment su mieux maîtriser les éléments, à l’inverse de leurs adversaires qui ont mis une grosse demi-heure à trouver leur souffle dans la chaleur accablante. A la peine physiquement, les hommes de Jocelyn Gourvennec l’étaient aussi tactiquement face à la formation de Zlatan Ibrahimovic. Comme souvent ces deux dernières saisons, ce dernier concrétisait la domination de son équipe. D’abord en ouvrant la marque d’une frappe puissante aux 18 mètres (1-0, 9e), puis en doublant la mise sur un penalty obtenu par Bahebeck (2-0, 20e).

La différence rapidement faite, le PSG pouvait s’atteler par la suite à gérer son avance. Une mission que les Parisiens réussissaient sans véritablement trembler face à un adversaire largement dominé. Pourtant, chargé irrégulièrement dans la surface par Marquinhos, Yatabaré avait une occasion en or de relancer l’En Avant dans la partie. Mais le penalty de l’international malien était parfaitement bloqué par Sirigu (32e). Gourvennec pouvait enrager. D’autant que ses joueurs n’obtenaient pas d’autres situations aussi favorables en dépit d’une multiplication de frappes lointaines… systématiquement non cadrées. Un ton au-dessus, le PSG en profitait même pour tester un nouveau schéma de jeu. Entré à l’heure de jeu (62e), Cavani prenait la place d’avant-centre… alimenté par un Ibrahimovic en position de meneur de jeu aux côtés de deux joueurs de couloir (Pastore, Chantôme). Une tactique encore à parfaire, d’autant que le traditionnel 4-3-3 de Laurent Blanc s’est montré probant dès le premier match de la saison. A confirmer dès vendredi prochain à Reims…

Le joueur du match
S’il a baissé de rythme en deuxième période comme la plupart des acteurs, Zlatan Ibrahimovic s’est montré en forme lors du premier acte. Le Suédois a démontré que la trêve estivale n’avait en rien altéré son intelligence tactique et sa palette technique. Et que dire de sa finition, toujours au rendez-vous avec deux buts inscrits en début de partie. Double meilleur buteur de L1, le Suédois sera logiquement un candidat légitime à sa propre succession.

On n’a pas aimé
Arrivé en prévision du départ de Yatabaré, Ronnie Schwartz a vécu une première sortie en match officiel plutôt compliqué avec l’En Avant. Positionné en soutien de son supposé prédécesseur, le Danois a peiné à trouver sa place dans le système de Jocelyn Gourvennec. Systématiquement pris par la défense parisienne, il a quitté la pelouse visiblement déçu de sa propre performance en deuxième période.

http://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-1/Homes-Clubs/paris-sg/actualites/ibrahimovic-fait-toujours-gagner-paris

Tag(s) : #PSG

Partager cet article

Repost 0